Ardha matsyendrasana

Posture de rotation assise

Matsya en sanskrit c’est le poisson, symbole de réceptivité et de souplesse, empreint d’une énergie lunaire. Selon la légende, le dieu Shiva est le père du yoga. Un jour, il décide de l’enseigner à sa compagne Parvati loin des oreilles indiscrètes. Pourtant, le poisson caché sous les flots assiste à cet enseignement. Touché par ce qu’il apprend, il décide de le transmettre à son tour, devenant ainsi le premier maillon d’une transmission millénaire. Emu par son engagement, Shiva lui donne la forme de Matsyendra, le seigneur des poissons.

La rotation recentre, détend, calme et apaise. Elle favorise la digestion et la circulation de l’énergie. Elle aide à diminuer les douleurs dans le dos et dans les hanches. Elle renforce les épaules et le cou. Comme toutes les postures asymétriques, elle doit être pratiquée des deux côtés.

%d blogueurs aiment cette page :